La charette à gauffre

    Partagez

    Invité
    Invité

    La charette à gauffre

    Message  Invité le Lun 8 Mai - 13:22

    Une odeur d'huile brulée, de sucre épais et de sirops de toutes sortes est transportée par le vent et s'engouffre dans les narines pour les tapisser à l'écoeurement : confirmée par le son de sabots clopin-clopants et le miaulement d'une roue mal graissée, tout porte à croire que l'équipage en approche est une charette à gauffre.

    -Oyez! Oyez! Elles sont belles les gauffres! Elles sont belles! Pfff... Qu'est-ce qui faut pas faire de nos jours pour survivre en ce bas monde, je vous jure! Ohé! Y a quelqu'un? Grblrbrlnrlrmblmblmbb mais où j'ai mis cette foutue carte? Ah la voilà. Bon alors. Parti de là... Ou de là. Enfin bref dans le coin quoi. Non c'est là y a pas de doute. Mais je ne vois pas de château... Encore une carte merdique.... Pfff. Faîtes confiance aux elfes tiens! 'Spère qui s'ront malade tiens! Leur f'ra les pieds.

    Tournant la carte dans tous les sens, le gaufrier ambulant était visiblement perdu.

    -Bon, faut voir le bon coté, au moins j'ai à manger. Et il pleut pas.

    Rangeant la carte dans sa besace, Riquel reprend les rennes de son poney malade et entreprend de s'enfoncer plus avant dans la forêt.

    -Les belle gauffres! Qui veut mes belles gauffres?
    avatar
    Lyael
    Reine Blanche
    Reine Blanche

    Nombre de messages : 82
    Localisation : De Tout Coeur
    Date d'inscription : 04/05/2006

    Re: La charette à gauffre

    Message  Lyael le Lun 8 Mai - 16:11

    Un vendeur de gauffre... Ca tombe bien, j'ai soif...

    Cela faisais des semaines qu'Amen n'avait rien trouver à se mettre sous la dent. Normalement, le code d'honneur de son peuple : celui des Purifiés, voulait qu'on ne morde pas d'être humain. Mais elle avait trop soif : perdue elle aussi, elle n'avait même pas trouver le moindre petit rat à se mettre sous la dent. Alors un vendeur de gauffre qu'elle joli plat !

    Néanmoins, elle devait tout faire pour ne pas céder.. Ne pas céder...

    Euh, bien le bonjour cher... oui, très cher... vendeur ambulant, vous faites dans la gauffre sanguine ? PARCE QUE J'AI VRAIMENT FAIM ! Euh, excusez-moi, j'ai du mal à rester et calme... Et vos petites veines du cou sont si roses... Je crois que je suis aussi perdue que vous en fait...
    avatar
    Riquel
    Tour Blanche
    Tour Blanche

    Nombre de messages : 65
    Localisation : Sanctuaire des Limbes
    Date d'inscription : 08/05/2006

    Re: La charette à gauffre

    Message  Riquel le Lun 8 Mai - 16:34

    Un client! Une cliente plutôt. L'air un peu nerveuse la demoiselle. Riquel balaya la vague impression de déjà vu pour se mettre à l'oeuvre. S'essuyant les mains sur son tablier taché de sucre, il rejoignit l'arrière de la charette en escaladant les sacs de farines.

    -De la gaufre sanguine? Non, je n'ai plus d'oranges, vous savez, ce n'est plus vraiment la saison... Mais j'ai du sucre! Et de la confiture de heu...

    Le pot contenait à présent les fonds récurés de tous les autres pots. La couleur était de fait à peu près aussi indifinissable que le gout.

    -Heu de la confiture bien sucrée! Alors on dit une gauffre à la confiture? Je vous la fait à 5 heu...

    Quelle était la monnaie en cours dans cette région déjà? Rah, si seulement l'or pouvait rester de l'or partout on s'emmerderait moins! Bref.

    -Allez, disons 4 parce que c'est vous! Payable d'avance, s'il vous plaît.

    Se penchant, main tendue en avant pour reccueillir les précieuses pièces, le cristal rouge qu'il portait autour du cou lors de chaque incarnation glissa de sa chemise et se balança quelques instants devant les yeux du vampire.

    Riquel le rangea vivement.


    -Hopopop, ce n'est pas à vendre ça! Mais je me présente, Riquel, prince en exil, à qui ai-je l'honneur?
    avatar
    Lyael
    Reine Blanche
    Reine Blanche

    Nombre de messages : 82
    Localisation : De Tout Coeur
    Date d'inscription : 04/05/2006

    Re: La charette à gauffre

    Message  Lyael le Lun 8 Mai - 19:24

    Rouge... Son bijou était rouge... du coup, amne voyait de la même couleur, surtout la veine qui palpitait au creux du cou du marchand, là ou il avait rangé son médaillon...

    GGGGGRRRRRRRrrrrrrrrrrbbbbbbbbbbbbllllllllll

    "Alors, sachez déjà qu'un médaillon d'influence magique n'a que peu d'effet sur un vampire et que la sommes de 4 stells est plutôt très bon marché... Merci pour la gauffre, mais évitez de montrer comme ça votre cou à un vampire, j'ai beau être purifié et donc combattre ma soif, c'est tentant"


    Sur ce, Amen donna les pièces et arracha littéralement la gauffre des mains du marchand. elle la croqua à pleines dents et la dévora comme si c'était une victime.
    avatar
    Riquel
    Tour Blanche
    Tour Blanche

    Nombre de messages : 65
    Localisation : Sanctuaire des Limbes
    Date d'inscription : 08/05/2006

    Re: La charette à gauffre

    Message  Riquel le Lun 8 Mai - 19:43

    Bon marché? Comment ça, bon marché? Rhaaaa c'était quoi ce bled où on se faisait enfler par la première venue! Et puis son coté hautain, pour qui elle se prenait celle-là! Je montre mon cou à qui je veux d'abord! Et pourquoi pas à un vamp... Cou? Vampire? Lien logique. Ok. Ne plus jamais faire ça. Glp!

    -Haha! Merci de vos conseils gente dame! J'en prend bonne note! hum!

    Riquel cherchait à tâtons sous les sacs de farine. Il devait bien lui en rester un peu... plus à droite... Ou alors au fond...

    -Et sinon vous avez des amis dans le coin... Heu... Hum...


    Mais où avait-il foutu cette satané gousse d'ail? Là! Il la tenait!


    -VA DE RETRO! SATANAS! TU N'AURAS PAS MON SAnG... Heu...


    Merde. Là c'est de l'échalotte. Raté.


    -Et sinon votre petit nom déjà c'est?
    avatar
    Lyael
    Reine Blanche
    Reine Blanche

    Nombre de messages : 82
    Localisation : De Tout Coeur
    Date d'inscription : 04/05/2006

    Re: La charette à gauffre

    Message  Lyael le Lun 8 Mai - 20:43

    Amen éclata de rire...

    "Non, l'ail ne marche pas... Mais tu ne dois vraiment pas être du coin pour le savoir, ici les vampires sont courants. Il y a les Purifiés, comme moi qui sont plutôt amicaux et les damnés qui mordent presque tous ce qu'ils trouvent à l'exception de quelques uns.

    Sinon, je m'appelle Amen et je suis aussi paumée que toi en ce monde, j'ai répondu à l'appel d'un certain Fredegar, mais j'ai peur de m'être trompé de chemin... et toi qui es-tu ? "
    avatar
    Cassiopée
    Reine Noire
    Reine Noire

    Nombre de messages : 27
    Date d'inscription : 08/05/2006

    Re: La charette à gauffre

    Message  Cassiopée le Lun 8 Mai - 21:49

    Cassiopée marchait depuis des heures le regard dans le vide quand elle apercue au loin deux silhouettes, elle eut un mouvement d'hésitation mais décida de poursuivre sa route peut etre saurait-elle ou elle se trouve et si quelqu un pourrait lui indiquer si il existait un endroit qui acceuille les gens comme elle. Mais qui était-elle au juste ?

    Comme elle s'approchait d'eux elle durcie son regard pour ne pas y laisser paraitre la peur qui la tenaillait.

    La femme et l'homme semblaient faire connaissance

    -Bonjour, je crain m'être perdue, pourriez-vous me dire ou suis-je ?
    avatar
    Fredegar
    Roi Blanc
    Roi Blanc

    Nombre de messages : 75
    Date d'inscription : 02/05/2006

    Re: La charette à gauffre

    Message  Fredegar le Lun 8 Mai - 22:17

    Frédégar approcha du petit groupe. Agé de 48 ans son corps avait vu suffisament de saisons pour se plier sous le poids de ses os.

    Et bien, que voila une charmante compagnie !

    Le visage de Frédégar était creusé par des rides, ses yeux brulaient d'une flamme de revanche, la Confrérie avait à l'epoque subit le revers des Dieux (LauL si tu nous entends, te voila un Dieu) et aujourd'hui elle était sur le point de prendre ancrage sur les terres d'un nouveau continent.

    Je me nomme Frédégar, vagabond moribond, ainsi donc vous avez vous même ressenti la présence de l'étoile ?
    avatar
    Riquel
    Tour Blanche
    Tour Blanche

    Nombre de messages : 65
    Localisation : Sanctuaire des Limbes
    Date d'inscription : 08/05/2006

    Re: La charette à gauffre

    Message  Riquel le Lun 8 Mai - 22:41

    Riquel réprima un soupir de soulagement... Il ne se retrouvait plus seul avec la vampire!

    -Oyez! Oyez bonnes gens! Approchez! Approchez! Allons-y pour la bonne gauffre! Alors on dit deux gauffres confiture? Allez! Allez! Laissez-vous tenter! Je fais des promos! 40 stells l'unité! A ce pris c'est une affaire non?

    S'affairant avec la cuillère à moitié collée dans le demi pot de confiote, Riquel tentait de jauger ses nouveaux clients... Et puis le vieux avait parlé de l'étoile... L'étoile?

    -L'étoile? Pouvez préciser votre pensée messire?

    Le fumet lourd et visqueux des gauffres en train de réchauffer rendait l'air aussi épais que de la mélasse. Les yeux de Riquel peinait à voir ses clients à travers les fumigènes dégagés par son feu de bois. Mais les ombres qu'il apercevait semblaient lui dire quelque chose... Une aura se dégageait d'eux... La Confrérie? Renaissait-elle de ces cendres une fois de plus?

    Il devait en avoir le coeur net. Dégageant le pan depuis trop longtemps refermé de sa charette, Riquel déplia la banière à droite de son fameux attelage. L'inscritption était des plus explicites:


    L'ETOILE POURPRE RECRUTE!
    Nombreux avantages, solde motivante.

    -On est pas là par hasard, c'est ça?

    Riquel, sourire en coin, espérait ne pas s'être trompé. Il attendait la réaction de ses trois compères, dégageant pour de bon le fragment d'étoile qu'il portait autour du cou.
    avatar
    Fredegar
    Roi Blanc
    Roi Blanc

    Nombre de messages : 75
    Date d'inscription : 02/05/2006

    Re: La charette à gauffre

    Message  Fredegar le Mar 9 Mai - 11:08

    Frédégar retira son vêtement, son torse était l'exemple même du viel adage "ce sont les vieilles viandes qui sont le plus résistantes". Au niveau de sa poitrine pendait un fragement de l'étoile suspendu à une mince chaine.

    "J'ai reçut cela il y a quelques années maintenant, une vestale de l'Opulente me l'a donné, pour euh, service rendu lors de méditation, et euh, bref ..."

    Les joues du vieil homme se tintèrent d'un rouge pivoine quand les souvenirs de la vestale remontaient.

    "Elle m'a parlé de la Confrérie, nous avons vécu ensemble à la fin de sa vie, une maladie vénérienne l'a emportée."
    avatar
    Lyael
    Reine Blanche
    Reine Blanche

    Nombre de messages : 82
    Localisation : De Tout Coeur
    Date d'inscription : 04/05/2006

    Re: La charette à gauffre

    Message  Lyael le Mar 9 Mai - 18:06

    Amen sourit... Quelle idiote, elle aussi avait un fragment de cette pierre, comment n'avait-elle pu réagir en voyant le pendentif du marchand de gaufres.

    "Voici le mien" lança-t-elle.

    Amen dégagea son poignet, enchâssé dans un bracelet d'or se trouvait une pierre rouge.

    "C'est une elfe noire qui me l'a offert. J'ai gagné un concours d'écriture contre elle et elle m'a dit que j'en aurais un jour besoin, que je le méritait plus qu'elle, elle disait être écrivain public..."
    avatar
    Telk
    Roi Noir
    Roi Noir

    Nombre de messages : 38
    Date d'inscription : 09/05/2006

    Re: La charette à gauffre

    Message  Telk le Mer 10 Mai - 2:22

    Dans les lymbes du monde des morts, le jeune homme erre sans but et passablement irrité. Une main velue s'abat sur son épaule, dans un claquement qu'on devine dans ce lieu où les sens ne sont plus.

    - Ne te fais pas de soucis petit homme, car je suis venu te montrer ta Voie.

    La "créature" est vaguement humanoïde, son tent est verdatre et il semble entièrement recouvert de fourrure. Son facies simiesque parvient néanmoins à parraitre souriant.

    - Je suis celui qui attire les foudres des Dieux, l'ami du familier, le scruteur des masques. Recoit ce Signe, petit homme, il va te conduire vers tes frères et d'autres révélations. Mais tu vas devoir te contenter des deux choses que je t'ai confiées.

    Le scruteur dépose dans sa main un petit objet pourpre. Telk lève les yeux...

    ...et comprend qu'il contemple un buissson, il vient de s'éveiller.

    Ce rêve n'est pas une divagation. Il ne maîtrise pas la science des transes mais il sait reconnaitre un message des Esprits.
    Machinalement, il vient manipuler le petit fragment de roche d'un rouge épais qu'il a découvert la veille et alors noué dans ses cheveux. Le geste lui avait paru normal, mais il comprend maintenant qu'il vient de mettre les pieds sur la première case.

    Il reste encore de la route à faire et spéculer est inutile quand on vit les évènements. L'esprit serein, le chasseur se met en marche.
    avatar
    Riquel
    Tour Blanche
    Tour Blanche

    Nombre de messages : 65
    Localisation : Sanctuaire des Limbes
    Date d'inscription : 08/05/2006

    Re: La charette à gauffre

    Message  Riquel le Ven 12 Mai - 19:08

    Riquel sembla un instant humer l'air au dessus de sa tête, les yeux fermés. L'appel. ils n'étaient que les premiers...

    Si la déesse leur avait fait franchir les limbes pour les faire venir ici, il y avait une raison. Ce monde devait subir le chaos et des êtres l'avaient sans doute inconsciemment priée pour que les choses changent. Ainsi en était-il à chaque fois. La Déesse était à l'écoute de ceux qui désiraient la paix dans un monde de guerre. L'espoir était son Avatar éthéré. Et la Confrérie était son corps matériel.

    Il fallait à présent en rassembler les membres épars, lui redonner cette puissance qui avait effrayé un Dieu au point de le rendre fou!

    Riquel replia la bannière, comme un marin protégeant la voilure pour affronter la tempête. Ses compagnons aussi avaient entendu l'appel. Il était temps de reprendre la route.


    -montez les aminches! Je crois que nous sommes attendus...

    Nul ne savait encore où les mènerait ce long pélerinage, ni quels dangers tenteraient de les abattre. Mais une chose était à présent sûre : leur destin était scéllé du même symbole, celui de l'Etoile Pourpre. Et cela ne signifiait qu'une chose : ils ne lutteraient pas seuls dans cet univers, mais unis à travers le temps et l'espace. Un même bloc contre la tyranie et la violence.

    Riquel attendit que ses compagnons montent dans la charette. Le rêve s'intensifiait, prenait corps. Bientôt ils s'éveilleraient ensemble sur ces nouvelles terres, si ce n'était déjà fait.


    -Hue cocotte!

    La charette démarra sans bruit et acceléra progressivement. Et puis les cahots s'adoucirent peu peu jusqu'à disparaître totalement. L'étrange vaisseau commença une lente acension, comme sur une pente douce qui n'existait pas. Prenant rapidement de l'altitude l'équipage senti le vent se faire plus pénétrant. La mule galopait dans le vide, maculant ses naseaux de vapeur et d'écume.

    Elle fut la première à disparaître, s'effaçant doucement. Puis le vieil homme s'effaça à son tour en souriant, tel le chat de l'autre coté du miroir. Cassiopée se dissipa comme la fumée d'une bougie éteinte. Et la vampire la suivie dans un soupir après s'être métamorphosée en elfe noire.

    Riquel était le dernier dans son esquif onyrique. Il senti l'appel à nouveau, mais cette fois plus intensément que jamais. Milles choeurs résonnaient en lui. L'harmonie l'emporta comme un flot incontrolé happant un fétu de paille. Riquel se laissa submerger avec délice.

    Il s'éveilla dans une ville inconnue. Seul. Mais avec la certitude que la Confrérie renaissait de ses cendres.

    S'en remettant à l'Etoile, il pris la route sans attendre. Au hasard.

    Le chemin n'avait pas d'importance.

    Il n'était que sur la première case.

    Contenu sponsorisé

    Re: La charette à gauffre

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 11 Déc - 12:49