Le secret des guérisseurs

    Partagez
    avatar
    Riquel
    Tour Blanche
    Tour Blanche

    Nombre de messages : 65
    Localisation : Sanctuaire des Limbes
    Date d'inscription : 08/05/2006

    Le secret des guérisseurs

    Message  Riquel le Ven 19 Mai - 17:48

    La tenue de Riquel laissait vraiment à désirer. Outre la cape déchirée, ses vétements étaient maculés de tâches diverses, pour lesquelles son sang entrait en large proportion. Ajoutez quelques trous maladroitement disposés ça et là par des pointes de flêches rageuses... Il était en haillons. Difficile de faire des affaires dans un pareil accoutrement...

    De toute façon, les gens n'avaient le temps de rien... Riquel le constatait depuis qu'il arpentait les Terres Divines : ses congénères avaient tous la bougeote.

    Mais pourquoi ils se baladaient tous comme ça?? Obligé de leur courir après pour le moindre service ou renseignement! Du coup, même niveau info, c'était toujours au point mort. Il n'avait toujours pas appris le moindre sortilège!


    -Ah vous parlez d'un mage... Pfff....

    Il venait de penser tout haut.


    -Vous souhaitez apprendre la magie jeune elfe?

    -Hein? (Onomatopée du langage de combat elfique, que l'on peut approximativement traduire par : De quoi il se mêle ce type? Pourquoi il me parle? On se connaît? non, bon alors?)

    Riquel était de mauvaise humeur, mais son coté "sociable" repris vite le dessus:

    -Monseigneur! Je vous avais pris pour un autre! Ainsi donc vous êtes venu! Gloire à vous votre splendeur! Ne prenez pas cet air surpris! Vous souhaitez connaître votre avenir n'est-ce pas?
    -Non.

    -Ah? (Traduisez: Merde. Bon qu'est-ce qu'il me veut alors?)
    -Et que puis-je pour vous?
    -Rien, je vous ai simplement, et bien malgré moi, entendu vous morfondre, et je souhaitais simplement vous prodiguer quelques conseils. En toute amitié.
    -Et vous n'auriez pas un stell ou deux par hasard? Dans toute votre amitié...

    Le type lui lança un regard noir. Le signe indiscutable qu'il fallait que Riquel arrête ses conneries. Ah ben non trop tard. Il était déjà parti... Bon tant pis. Encore un qui ne tenait pas en place!

    Et puis un elfe à l'air penaud passa devant lui. Il avait l'air un peu perdu. Blessé aussi. Le coté "sociable" passa la seconde:

    -Hé petit! Je peux t'aider?
    -Je suis blessé, il me faut des soins... Vous connaissez le toucher guérisseur? Je peux payer!
    -Bien sûr! Ce sera 30 stells! Envoie-la monaie!
    -Non. Soigne d'abord.
    -Raaaaaaaa... (Traduisez: Mais c'estt quoi ce pays merdique où tout le monde se méfie de tout le monde et du coup de moi par la même occasion???!!! Pourquoi je tombe jamais sur un bon benêt qui me donne sa bourse sans discutailler des heures???!!!)

    -Splarf!
    -Bon, ben au moins celui-là il m'enquiquinera plus.

    Par contre Riquel avait intérêt à filer avant d'être la cible suivante de cet archer vindicatif. Il remonta sa robe (De mage, hein, on est des elfes, pas des travelos... Des tarlouzes peut-être, mais pas des trav... Ouais, remarquez j'ai rien dis... On est des elfes après tout.)

    Quelques minutes de course effrénées à travers les ruelles d'Urpis eurent tôt fait de distancer toute menace. Riquel s'appuya contre mur pour reprendre son souffle. Et pester contre le méchant caractère de la plupart de ses pairs!


    -Vous parlez de terres divines! han! Han! Infernales plutôt oui! Entre ceux qui marche toute la journée, han! Et ceux qui ont envie de taper tout ce qui bouge! Han! Pfff! Bon... C'est pas le tout... Toucher guérisseur qu'il a dit... Pfff! Où est-ce que je pourrais apprendre un truc pareil?? Une boutique?

    Cela ne coûtait rien d'essayer. Riquel pénétra dans la petite échoppe qui se trouvait devant lui.

    Dreuline, Dreuline!

    -Salut! Il y a quelqu'un?
    -Ach! Scheun! Bonchour cheune elfe! Fous affez rendez-fous?
    -Heu... Oui... heuuuu...

    Il regarda la pendule : Il était 15h25.

    -heu... A 15h30...

    L'homme regarda le registre...

    -Ach! Oui! Che fois! Scheun!

    Bon. Il fallait entrer dans le vif du sujet avant que véritable client n'arrive :


    -Vous connaissez heu... Le toucher guérrisseur?
    -Pien sûr!
    -Et je pourrais ... Enfin... Vous pourriez me le...
    -Ya! Scheun! Sèches qui était près fut!

    -Grmbblbmblbmb d'accent à la con! Comprend rien à ce qu'il raconte!

    -Suiffez-moi!
    -Que je? Ah oui... Je vous suis...
    -kunter! Kunter! Nous affons eine client! Kunter! Ach! Où es-tu nom d'un... Ah! Kunter! Foici Messire *nom incompréhensible*. Il Fient pour eine toucher guerisseur. Penchez-fous messire.
    -Que je? Hé? Qu'est-ce qu'il fait lui mmmmmm!!!!
    -Ach! Ne pouchez pas! Kunter tiens-le bien! Ya! Chuste eine kleine moment! Le Paillon est pour les Foissins!
    -Mmmmmmm!! Mmmmm!!
    -Ils ne zupportaient plus les hurlements! Foilà, foilà! Ch'arriffe!

    -Clac!

    Le gant de caoutchouc blanc talqué venait de claquer sur le poignet droit de Her doktor qui passait à présent derrière Riquel. la prise du sieur Kunter était un véritable étau. Ce type était une armoire à glace!

    -Mmmmmm!! Mmmmmmm!!! Mmmmmmm!!

    Les protestations n'y firent rien. Her Doktor venait de soulever la robe de Riquel et pointait son index ganté vers le fondement de l'elfe.

    -MMMMMMMMMMMMMM!!!!!!

    Riquel venait d'être confronté à l'un des plus grands secrets de la magie elfique des Terres Divines. Voilà ce qui donnait sâle caractère aux guerriers. Et voilà pourquoi personne ne s'asseyait jamais...

    Le toucher guérisseur venait de faire une victime de plus.





    Laughing

      La date/heure actuelle est Mar 11 Déc - 12:49